Ven. 15.07 - 21h
Accès au site à partir de 19h30

D’UNE RIVE À L’AUTRE

Espace Tourville/ Gravelines

 

Korrontzi s’est formé en 2004 autour du joueur de trikitixa Agus Barandarian. Son objectif, lors de la formation du groupe, était de donner à la musique populaire basque, ainsi qu’aux sons ancestraux et traditionnels de son pays, un aspect plus moderne et contemporain, mais toujours dans la perspective d’une musique basée sur la trikitixa et d’autres instruments traditionnels tels que le txalaparta ou l’alboka. Il s’est donc entouré de styles musicaux plus modernes et a bénéficié de l’aide et de l’union d’instruments tels que la mandoline, la basse électrique, la contrebasse ou les percussions.

Récompensé depuis par de nombreux prix, Korrontzi transporte sa culture, sa langue, sa danse et sa musique dans le monde entier, participant à de grands festivals et visitant de nombreux pays. Il est une vitrine de toute une culture que les festivaliers du Het Lindeboom ont pu vivre à plusieurs reprises.

Le groupe revient pour ouvrir « Het Lindeboom, d’une Rive à l’Autre » sur le site de la construction du Jean Bart à l’espace Tourville, une rencontre entre deux histoires : celle d’un passionné de la musique populaire et celle d’un projet d’archéologie expérimentale de grande ampleur ayant pour but de faire renaître un majestueux vaisseau, une cathédrale maritime emblématique de la grande marine de Louis XIV, au pied des fortifications Vauban.

 

Korrontzi werd in 2004 opgericht door trikitixaspeler Agus Barandarian. Sindsdien deelde de groep zijn cultuur, taal, dans en muziek al op de grootste festivalpodia over de hele wereld en werden de muzikanten bekroond met talloze prijzen. De festivalgangers van Het Lindeboom konden deze vaandeldragers van een heuse cultuur al meermaals bewonderen.

 

Lun. 18.07 - 18h
Accès au site - 17h30


D’UNE RIVE À L’AUTRE

Musée des Jeux Traditionnels/Loon-Plage

La voix chaude d’Evelyne Girardon imprime son unique couleur aux chansons de la tradition populaire en français, puisées dans les grandes collectes du XIXième siècle. Chanter ce répertoire, c’est porter une parole, une culture, partager, écouter, converser, donner à entendre les passions, les sentiments et les opinions. Un patrimoine chanté en harmonie avec ce lieu magique qu’est le musée des jeux traditionnels de Loon-Plage qui expose et restaure les jeux anciens et populaires de notre région.

Met haar warme stem drukt Evelyne Girardon haar eigen unieke stempel op populaire Franse liederen uit de 19e eeuw. Met dit repertoire bezingt deze fantastische zangeres pure gevoelens, emoties en opinies.

 

Sam. 16.07 - 21h
Accès au site à partir de 20h15

D’UNE RIVE À L’AUTRE

Le Chœur de lumière de l’église Saint Jean Baptiste/Bourbourg

 

Dans le vacarme des jours, une voix s’élève qui nous frôle. Sylvie Berger chante et force délicatement notre écoute. La presse se montre peu avare de qualificatifs pour décrire sa voix, identifiable entre mille : « voix de fée, chant de source », « fragile et puissante », « tout en finesse, doucement éraillée », «délicate et poignante », « limpide et pourtant étrange » bref, «un enchantement ». En s’appropriant avec une égale assurance la poésie populaire ou les poèmes d’auteurs illustres, Sylvie Berger nous touche avec sincérité. On retrouve, dans les mélodies qu’elle écrit sur les textes de Victor Hugo, Gaston Couté ou Gabriel Yacoub, l’imprégnation de son attachement pour les chansons traditionnelles qu’elle porte comme nul autre. Elle vient offrir au public du «Het Lindeboom Festival d’une rive à l’autre » ce chant au sein du « chœur de lumière ».

En 2000, dans le cadre de la restauration du chœur de l’église de Bourbourg, le Ministère de la Culture établit une commande publique et sur proposition de la Mairie de Bourbourg, le SIVOM des Rives de l’Aa et de la Colme, se porta maître d’ouvrage du projet. Sir Anthony Caro, sculpteur britannique, marqué dès sa première visite par l’histoire et la physionomie des lieux, accepte immédiatement le projet. Un double enjeu se dresse alors à lui : redonner vie à cet espace autrefois meurtri, et y introduire la fonction de baptistère.

Cette œuvre majeure tant par la renommée de son auteur que par le programme, l’échelle et la volumétrie de l’espace, est le résultat d’un partenariat exemplaire entre collectivités territoriales, État, Diocèse et Association des Amis de Saint Jean-Baptiste et positionne l’église de Bourbourg comme un haut lieu de la création vivante, témoin d’un dialogue entre architecture, sculpture et art sacré. Nul doute que le concert de la Bergère trouve ici un écrin de beauté et une résonnance toute particulière.

 

Sylvie Berger maakt zich zelfverzekerd zowel populaire poëzie als de gedichten van illustere dichters eigen, en weet ons zo telkens weer oprecht te raken. In haar melodieën op de teksten van Victor Hugo, Gaston Couté of Gabriel Yacoub schemert haar liefde voor traditionele liederen door, die ze als geen ander met zich meedraagt.

 

Mar. 19.07 - 21h
Accès au site - 19h30

D’UNE RIVE À L’AUTRE

Presbytère/Brouckerque

Le parquet est prêt à accueillir les danseurs, les curieux et mélomanes de tout poil au sein du presbytère de Brouckerque, ancienne bâtisse du XVIIIème siècle construite dans le plus pur style flamand, rénovée et repensée comme un lieu culturel par la Commune de Brouckerque en partenariat avec le SIVOM des Rives de l’Aa et de la Colme.

Un duo de chant à danser a capella qui réunit deux maîtres du genre sur un répertoire original écrit et composé avec des textes à la tonalité légère, surréaliste, poétique et contestataire entre la menterie trad’ et l’esprit des Fabulous Trobadors, de Nino Ferrer ou même des Ours du Scorff...

 

Twee van de grootste a-capella-artiesten laten zang en dans samensmelten in een origineel repertoire aan de hand van teksten met een lichte, surrealistische, poëtische en protesterende toon die het midden houdt tussen de 'leugens' van de traditionele 'menterie' en de stijl van de Fabulous Trobadors, Nino Ferrer en zelfs de Ours du Scorf.


Dim. 17.07- 21h
Accès au site - 19h30

D’UNE RIVE À L’AUTRE

Abbaye/Watten

 

Bien ancré dans le terroir, l’univers débordant, dignes ambassadeurs de la culture québécoise, Les Tireux d’Roches fusionnent habilement la musique traditionnelle, le folk et la musique du monde. De leur Amérique du Nord natale jusqu’à l’Asie, en passant par l’Europe, partout où les mène leur trajectoire, les Tireux d’Roches inspirent indéniablement la réjouissance. Maniant l’harmonica, le saxophone, la flûte, l’accordéon, les percussions, le banjo, le bouzouki, les pieds et la guitare comme armes de célébration, les colorés personnages du groupe se voient encensés partout où ils « performent ». Éclatants et survoltés sur les scènes canadiennes et internationales, les Tireux d’Roches laissent une trace indélébile dans le cœur des gens.

Ils se frottent aujourd’hui au public français et à la grande histoire pour un concert unique sur les vestiges d’une abbaye millénaire, fondée en 1072 au sommet du mont de Watten.

Als waardige ambassadeurs van de Québecse cultuur laten Les Tireux d'Roches op vakkundige wijze traditionele muziek, folk en wereldmuziek samensmelten. Met hun harmonica, saxofoon, fluit, accordeon, percussie, banjo, bouzouki, gitaar én voeten als feestelijke wapens worden de kleurrijke groepsleden overal waar 'ze optreden' geprezen.

 

Copyright © 2022, Roman Soulliaert, Service Communication, Mairie de Loon-Plage. Tout droits réservés.